La COP21 ou « l’écotopie » des responsables

Par « écotopie », entendez écologie mélangée à utopie. Par responsables, comprenez tous les sens du terme. Le ton est donné. Analyse et avis subjectifs de cet événement annoncé comme prometteur.

 

Le festival des grands de ce monde

 

Il est vrai que la présence remarquée de tous ces chefs d’état à Paris lors de cette fameuse COP21 ne peut laisser indifférent. Le spectaculaire cortège de berlines américaines, escorte du Président Obama en est un exemple. Il y a je ne sais quoi de solennel à voir tous ces hommes et femmes de pouvoir poser en rangs studieux, pour la photo souvenir historique. Le pouvoir, même immérité, impressionne. Savoir que notre sort est involontairement parfois, entre les mains de cette assemblée politique, laisse songeur.

Pour ma part, je songe notamment à la ressemblance frappante qu’il y a entre cette COP21, partant néanmoins d’une honorable intention, et le Festival de Cannes. L’événement incontournable, « the place to be » de tout Very Important Politician. Les flashes crépitent, les anecdotes fusent, untel ne peut se placer à côté d’untel -le sort de notre Planète ne suffit pas à unifier, et provisoirement faire oublier les conflits, de toute évidence !- Il en sortira très certainement de savoureux bêtisiers… On repassera (peut-être) pour ce qui concerne les idées réalisables.

Car des idées, il y en a. Il suffit de les écouter, tous ces super héros pour l’occasion, palabrer en tenant fièrement leurs 20 minutes de discours, à coups de phrasés emportés et convaincus, ponctués d’idées plus belles que réalisables, pour la plupart.

Mais nos grands de ce monde dormiront malgré tout du sommeil des justes : ils auront assisté à la COP21, l’auront même organisée, y auront débattu, auront pu y exprimer tout haut ce que certains osèrent leur avouer tout bas… Bref, des paroles, des actes de prévus… L’honneur et l’ego sont saufs. Mais on attend la suite, et donc la concrétisation de tous ces beaux projets.

 

 

A mon tour, « j’écotopise »

 

Sans la prétention et encore moins l’envie de « faire ma politique », j’ose néanmoins émettre quelques hypothèses qui, à mon sens, auraient rendu cette COP21 plus convaincante.

N’aurait-il pas été plus judicieux et productif de ne laisser la parole publique et médiatique qu’aux véritables acteurs de l’environnement membres d’associations, océanographes, géologues, climatologues qui connaissent le terrain ainsi que les enjeux et dangers de telles questions mieux que personne ? Force est de constater que la présence de certains d’entre eux lors de cette COP21 ne fut que physique. Pour le dire autrement, ces braves gens ont simplement tenu la chandelle. En effet, qu’est-ce qu’une marche pour le climat ou des stands préventifs vont-ils concrètement changer à la situation dramatique actuelle ? N’ayons pas peur des mots.

Lors de cette nouvelle COP21 à ma façon, les politiques auraient donc eu un rôle de spectateurs, en toute humilité, ce qui changerait de d’habitude.

 

Sans paraître pessimiste, n’est-il pas trop tard pour les formules fédératrices, certes, mais qui n’en restent pas moins des formules ? La planète a besoin de preuves de notre amour et de notre intérêt, non de mots ni d’engagements signés sans être tenus.

 

Je ne proposerai pas de mesures pour la sauvegarde de l’environnement, il y en a déjà beaucoup d’applicables, proposées par des gens qui s’y connaissent bien mieux que moi. Sans doute aussi ne serais-je plus de ce monde lorsque, faute d’attention, notre planète ne sera plus vivable. Cela n’empêche pas que je sois touchée et inquiète à l’idée de ce que nous allons laisser à notre descendance.

Alors simplement, pardon en retard et en avance, qu’il soit trop tard ou non. Pardon aussi pour cette COP21, au nom de ses organisateurs dont je ne fais heureusement pas partie, trop aveuglés qu’ils sont pour demander pardon eux-mêmes.

 

 

Vidéo : Michael Jackson, Earth Song.
 Image d'entête : photo personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *